DND News

Change of Command for Operation Kobold

(Français ci-dessous)

The new commander for Operation Kobold, Lieutenant-Colonel Kenneth Mills, assumed command from Lieutenant-Colonel Simon Poudrier today during a ceremony at the NATO headquarters in Pristina, Kosovo.

The ceremony marks the transition between Rotations 15 and 16 of Operation Kobold, Canada's contribution to the Kosovo Force (KFOR), the NATO-led peace-support operation working to develop a capable Kosovo Security Force.
This deployment demonstrates Canada’s commitment to NATO, to solidarity with our allies, and to peace and stability for this region of Eastern Europe.
 
As commander of Task Force Pristina, Lieutenant-Colonel Mills commands four Canadian Armed Forces (CAF) personnel. These experienced CAF members serve in a variety of staff roles at the Kosovo Force headquarters, including assisting the development of the Kosovo Security Force, as well as coordinating logistical support for the NATO force.
 
Canada has supported Kosovo Force periodically since its establishment in June 1999. CAF originally deployed a Task Force until June 2000 as part of Operation Kinetic. In August 2008, CAF committed staff officers to Kosovo Force headquarters, which continues to this day.

The Kosovo Force (KFOR) was established in June 1999 when NATO’s 78-day air campaign against Slobodan Milosevic’s regime, aimed at putting an end to violence in Kosovo, ended. KFOR derives its mandate from UNSCR 1244 (1999) and the Military Technical Agreement between the International Security Force (KFOR) and the Governments of the Federal Republic of Yugoslavia and the Republic of Serbia.

As of October 2016, KFOR comprises approximately 4,600 troops from 30 nations, of which 21 are members of NATO. It is organized as two multinational battle groups supported by a reserve battalion, a specialist unit, a joint logistics group, and a headquarters. KFOR works closely with the European Union (E.U.), especially the E.U. Rule of Law Mission in Kosovo (EULEX), the United Nations, and many non-governmental organizations.


Outgoing Commander, Lieutenant-Colonel Simon Poudrier (left), and incoming Commander, Lieutenant-Colonel Kenneth Mills (right), as well as the Commander of the Kosovo Force (KFOR), Major-General Giovanni Fungo (centre), signed the transfer of authority documents on April 27, 2017, in Pristina, Kosovo, for the command of Op Kobold. Op Kobold is Canada's contribution to the KFOR, the NATO-led peace-support operation working to develop a capable Kosovo Security Force.


Passation de commandement pour l’Opération Kobold
 
Le nouveau commandant de l’Opération Kobold, le lieutenant-colonel Kenneth Mills, a succédé au lieutenant-colonel Simon Poudrier aujourd’hui, lors d’une cérémonie tenue au quartier général de l’OTAN à Pristina, au Kosovo.
 
La cérémonie souligne la transition entre les rotations 15 et 16 de l’Opération Kobold, la contribution du Canada à la Force pour le Kosovo (KFOR). Il s’agit de l’opération de soutien de la paix dirigée par l’OTAN dont l’objectif est d’établir et de renforcer la Force de sécurité du Kosovo.
 
Ce déploiement démontre l’engagement du Canada envers l’OTAN, sa solidarité envers ses alliés et sa volonté d’assurer le maintien de la paix et la stabilité dans cette région de l’Europe de l’Est.

À titre de commandant de la Force opérationnelle Pristina, le lieutenant-colonel Mills dirige une équipe de 4 membres des Forces armées canadiennes (FAC). Ces membres des FAC expérimentés jouent divers rôles au quartier général de la Force pour le Kosovo, y compris aider au renforcement de la Force de sécurité du Kosovo, ainsi que coordonner le soutien logistique à la force de l’OTAN.
 
Le Canada appuie la Force pour le Kosovo périodiquement depuis son établissement en juin 1999. Au début, les FAC avaient déployé une force opérationnelle jusqu’en juin 2000 dans le cadre de l’Opération Kinetic. En août 2008, les FAC ont commencé à déployer des officiers d’état-major au quartier général de la Force pour le Kosovo, ce qu’elles font encore aujourd’hui.

La Force pour le Kosovo (KFOR) a été mise sur pied en juin 1999, lorsque la campagne aérienne de 78 jours de l’OTAN contre le régime de Slobodan Milosevic a pris fin. La campagne avait pour but de mettre fin à la violence au Kosovo. La KFOR tire son mandat de la Résolution 1244 (1999) et de l’Accord militaire technique conclu entre l’OTAN, la République fédérale de Yougoslavie et la Serbie.

En date d’octobre 2016, la KFOR comprend près de 4 600 troupes de 30 nations, dont 21 sont membres de l’OTAN. Elle consiste en deux groupes tactiques multinationaux appuyés par un bataillon de réserve, une unité spécialisée, un groupe logistique interarmées et un quartier général. La KFOR collabore étroitement avec l’Union européenne (UE), particulièrement avec la mission « État de droit » menée par l’UE au Kosovo (EULEX), les Nations Unies et un grand nombre d’organisations non gouvernementales.


Le lieutenant-colonel Simon Poudrier (à gauche), commandant sortant, et le lieutenant-colonel Kenneth Mills (à droite), nouveau commandant, ainsi que le commandant de la Force pour le Kosovo (KFOR), le major-général Giovanni Fungo (au centre), signent les documents de transfert de pouvoirs le 27 avril 2017, à Pristina, au Kosovo, pour le commandement de l’Op Kobold. L’Op Kobold est la contribution du Canada à la KFOR, l’opération de soutien de la paix dirigée par l’OTAN dont l’objectif est d’établir et de renforcer la Force de sécurité du Kosovo.